COMMENT TOUT PEUT SEFFONDRER_2015 - light

Comment tout peut s’effondrer

Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes

Pablo Servigne & Raphaël Stevens
Postface d’Yves Cochet

Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ? Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d’un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet – fort inconfortable – qu’ils nomment la « collapsologie ». En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de « crises » que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre…

Editions du Seuil. Collection Anthropocène
ISBN : 978.2.02.122331.6
2015, 301 pages, 19 €

« Y a-t-il matière plus importante que celle traitée dans ce livre ? Non. Y a-t-il matière plus négligée que celle-ci ? Non plus. » Yves Cochet, extrait de la postface.

« Un ouvrage salutaire » (Les Echos)

« Précieux » (Libération)

« A lire de toute urgence. […] Un livre qui mérite d’être acheté, lu et soutenu par tous les écologistes » (Biosphère – Blog Le Monde)

« Un état des lieux remarquable et ramassé de l’état actuel de la planète, assorti d’une réflexion incisive et équilibrée quant aux perspectives d’effondrement. » Dominique Bourg, professeur à la faculté des géosciences et de l’environnement de l’université de Lausanne.

« Ce livre pétillant d’intelligence aborde avec un ton toujours juste la question essentielle de notre devenir. Je l’ai dévoré en pensant à chaque page à nos enfants. Il a renforcé une conviction profonde : rien n’est plus précieux que la vie. En le refermant, j’étais habité d’une détermination claire, d’une force incroyable : tout le reste de mon existence sera consacré à prendre soin de la Terre, pour nos enfants et tous les autres enfants à venir, pour les oiseaux, pour les plantes, pour les poissons et les vers de terre… Tous ces compagnons de voyage qui n’attendent qu’une chose de nous : que nous devenions véritablement humains. L’Homme n’est pas une espèce en voie de disparition, mais plutôt en voie d’apparition. Soyons à la hauteur de notre mission. » Charles Hervé-Gruyer (ferme du Bec-Hellouin), auteur de Permaculture. Guérir la Terre, nourrir les Hommes (Actes Sud, 2014)

« […] les dignes successeurs de Jean-Pierre Dupuy (pour un catastrophisme éclairé) et Hans Jonas (le principe responsabilité). C’est un livre à conseiller à tous les écologistes pour leur permettre de mieux éclairer les autres. » Association des Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie

 

Flux facebook du livre

Bonjour,
La question a sans doute été posée, mais : le livre a-t-il été traduit en anglais ?
... See MoreSee Less

View on Facebook

Pablo Servigne et Vincent Wattelet viendront parler d’effondrement et de transition au PointCulture Bruxelles jeudi 8 juin !
www.facebook.com/events/1446618502025583/?acontext=%7B%22source%22%3A22%2C%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22timeline%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22surface%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%2C%22has_source%22%3Atrue%7D&source=22&action_history=[%7B%22surface%22%3A%22timeline%22%2C%22mechanism%22%3A%22surface%22%2C%22extra_data%22%3A[]%7D]&has_source=1&pnref=story
... See MoreSee Less

Et si tout s’effondrait ? | Pablo Servigne & Vincent Wattelet

juin 8, 2017, 6:00 - juin 8, 2017, 9:00

Imaginer un monde plus résilient pour demain Pour un nombre croissant de scientifiques et d’institutions, notre civilisation thermo-industrielle n’a plus d’avenir. D’ici quelques années, la...

View on Facebook

Petit reportage, en direct du futur... ... See MoreSee Less

There's a haunted part of America you've never seen and Seph Lawless has dedicated his life to capturing it. (Pro tip: Turn up the volume.)

View on Facebook

Bonsoir, ce week-end à Paris se tient un salon autours des livres lanceurs d'alertes. A la maison des Métalos. Voila. ... See MoreSee Less

View on Facebook

En ce moment, dans les kiosques, la Revue du Crieur n°5. Un long article sur un métier de fou : collapsologue. ... See MoreSee Less

[Sommaire] Penser l'effondrement. La Revue du Crieur est allée à la rencontre des «collapsologues» www.revueducrieur.fr

View on Facebook

Bonjour, y a-t-il des traductions du livre ? Ce serait pour des lecteurs lusophones, mais une version espagnol ou anglais pourrait faire l'affaire.
À défaut, auriez-vous d'emblée une recommandation de lecture en portugais sur l'effondrement ? Sinon je chercherai.
Merci !
... See MoreSee Less

View on Facebook

Je viens de finir le livre. Je dois digérer les informations qu'il contient, encaisser le choc, même si je savais déjà (dans les tréfonds de ma conscience) que nous courons à la catastrophe. C'est si proche. Je pense à mes enfants déjà adultes et qui se débattent dans ce monde... A mon humble niveau, je vais tenter de faire passer le message. Au risque de passer pour une folle ! Peu importe... ... See MoreSee Less

View on Facebook

Documentaire sur l'effondrement, demain jeudi, sur France 4 ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Super livre mais ,je dois le lire plusieurs fois. ... See MoreSee Less

View on Facebook

2050, fin de partie ? ... See MoreSee Less

2050, fin de partie ?

juin 6, 2016, 7:00

Et si... notre civilisation industrielle s'effondrait ? De crise écologique en crise économique, du pic pétrolier à la pénurie de ressources essentielles, l’idée d’un krach à court terme...

View on Facebook

Med Chkouri a partagé une photo sur le journal de Comment tout peut s'effondrer. ... See MoreSee Less

#Conférence Face à l’épuisement des ressources et aux risques écologiques, la technologie peut-elle éviter la catastrophe ? 24 mai, 19h à l'auditorium de la Cité des sciences et de l'industri...

View on Facebook

RDV à #NuitDebout (Paris) pour échanger sur l'effondrement et la collapsologie...
Quand ? Lundi 9 mai à partir de 19h à l'espace "commission écologie"
Bienvenu(e)s à tou(te)s !
Une autre fin du monde est possible !
... See MoreSee Less

View on Facebook

Mardi 10 mai à 19h. Cité des Sciences et de l'Industrie. Paris. ... See MoreSee Less

#Conférence Effondrements : comment encaisser les chocs ? Mardi 10 mai 2016 à 19h, à l'auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie Entrée libre et gratuite Avec Pablo Servigne, ingénie...

View on Facebook

#Conférence Effondrements : comment encaisser les chocs ?
Mardi 10 mai 2016 à 19h, à l'auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie
Avec Pablo Servigne, ingénieur agronome et docteur en biologie, auteur et chercheur indépendant
Et si notre civilisation s’effondrait ? Certains penseurs, au sein d’une nouvelle discipline appelée « collapsologie », annoncent la fin de la civilisation industrielle. Vers quelle nouvelle ère allons-nous ? L’utopie n’est plus ce qu’elle était...
bit.ly/1T4r1KT
... See MoreSee Less

#Conférence Effondrements : comment encaisser les chocs ? Mardi 10 mai 2016 à 19h, à l'auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie Entrée libre et gratuite Avec Pablo Servigne, ingénie...

View on Facebook

L'association INTERPHAZ et le CNRS organisent un Séminaire Européen à Tourcoing mi-mai pour croiser les regards européens sur les réappropriations citoyennes des espaces industriels délaissés.

Appropriez vous le programme pour éveiller votre curiosité !
Revenez vers nous pour inscriptions et renseignements !
projets.interphaz@gmail.com
... See MoreSee Less

View on Facebook

Ce livre, dont le titre peut rebuter un peu et donner l'impression que c'est un nouveau manuel de désespoir ou qu'on l'a déjà lu n fois, est remarquable ! C'est intelligent, rigoureux, mesuré... et c'est le livre dont j'avais besoin pour donner une grille de lecture du présent et de l'avenir. Je viens de le finir et il va falloir digérer tout ça en cherchant comment agir dans ce nouveau cadre. Merci infiniment aux auteurs. ... See MoreSee Less

View on Facebook

Notre ami Renaud Duterme publie un livre sur l'effondrement !
Vive la collapsologie !
Et merci les éditions Utopia...

On peut lire les préfaces et le sommaire sur cette page...

fr.calameo.com/read/000986189a59391266276
... See MoreSee Less

8 euros R enaud D uterme • De quoi l’effondrement est-il le nom ? Renaud Duterme Collection Ruptures La fragmentation du monde Renaud Duterme est licencié en sciences du développement et de la p...

View on Facebook

Nourrir l'Europe en temps de crise a partagé une photo sur le journal de Comment tout peut s'effondrer. ... See MoreSee Less

View on Facebook

Je trouve le livre très bien, assez complet et équilibrée, très pédagogique, merci.

J’ai bien aimé l’importance donnée à l’intuition, et le passage sur la nécessité de développer des oeuvres artistiques percutantes (évoquant l’effondrement et d’autres modes de vies). Ca me donne encore plus envie de continuer dans ce sens (films, spectacles...).
J’ai aimé aussi l’idée «il faut dire la vérité», car il y a encore trop de mensonges, de choses cachées. Quand on sait, on peut mieux agir en en rapport et moins s’illusionner/s’égarer.
Il faut absolument expliquer ça dans le détail aux plus jeunes, eux sont moins entravés par les habitudes et ont souvent plus de créativité, et ils sont encore plus concernés que les plus âgés !
A quand des livres (ou autres supports) de collapsologie pour les moins de 10 ans, pour les ados ?

J’étais déjà au courant des risques d’effondrement(s) et que l’humanité était engagée dans une impasse. D’ailleurs, depuis 25 ans je dénonçais nos «sociétés» pour ces raisons et d’autres, tout en évoquant des utopies, et j’ai vécu pas mal en marge.
Néanmoins, je pensais l’effondrement sérieux plutôt pour après 2050, alors que là on se rend compte que ça peut commencer n’importe quand, dès demain.
C’est plus angoissant et plus galvanisant, mais ça ne change pas pour autant grand chose sur les actions à mener, qui restent je trouve sensiblement les mêmes.

A présent, j’ai de moins en moins envie/besoin de critiquer (c’est trop tard et puis tout est si évident de nos jours), j’ai plutôt envie de construire autre chose concrètement et collectivement pour mieux vivre maintenant et être davantage prêt le(s) moments venus, et aussi de partager ces idées et expériences.
Après un temps où je me suis un peu trop «laissé vivre», je me tourne vers l’action concrète, la décroissance...etc.

Il y a plein de choses à faire, qui sont à faire quoiqu’il arrive(ra) : démocratie réelle à tous les échellons locaux, apprendre la permaculture, construire des réseaux de solidarité active, diminuer sa consommation et son temps de travail pour le système actuel, apprendre à décider/travailler en groupe de manière horizontale et démocratique, apprendre le partage et la non-compétition, etc.

Je persiste encore à croire qu’on pourrait limiter l’ampleur des catastrophes si les humains changeaient vraiment de vie en nombre. D’autant que ce serait mieux pour tout le monde de changer volontairement et joyeusement que de le faire sous la contrainte plus tard et avec des conditions de vie nettement plus difficiles.
Mais force est de constater que pour l’instant les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter et que le temps restant pour éviter les emballements climatiques incontrôlables diminue..., et aussi que le système est verrouillé de partout, avec plein d’habitudes qui tournent en boucle. Difficile de briser le cercle vicieux, d’en sortir.
Et ce n’est pas la mascarade de la COP 21, qui dure depuis 25 ans, qui va changer grand chose, puisque tous les dirigeants ne jurent que par l’utopie débile de la croissance ou du soi-disant capitalisme vert...!

Bref, malgré la colère et parfois l’abattement, je m’efforcerai d’agir à tous les niveaux : individuellement, en petit groupe (assos, réseaux) et plus largement (politiquement pour la démocratie réelle locale).
... See MoreSee Less

View on Facebook

Bravo pour votre recherche et ce livre. C'est particulier d'écrire "Bravo" alors que vous posez le cadre d'une rupture dans le monde qui m'a permis de vivre et de rêver depuis 50 ans. J'ai apprécié que ce livre ne soit pas une thèse et que vous montriez les différentes sources de cette rupture. L'approche émotionnelle que vous proposez est remarquable : le récit et l'intuition. Je rajouterai : le rêve. J'ai le souvenir très marqué d'un échange avec Arie de Geus (The living company / Dialog on leadership). De Geus travaillait pour Shell sur la planificiation des scénarios dans les années 80. Il avait demandé à Francisco Varela (CNRS - Neurosciences Cognitives et Imagerie Cérébrale) de travailler avec lui sur l'accélération des transformations chez Shell. Il demanda à Varela : "Francisco, comment changer les gens ?" Varela : "En chacun de nous, il y a une séance de cinéma, alimentée par nos histoires, nos expériences, nos fantasmes, nos lectures, celles de nos proches, de nos familles. Toutes nos actions émergent de ce film permanent. Arie, si tu veux changer les gens, donnent leur de nouvelles histoires, de nouveaux récits". Arie de Geus avait raconté cette histoire lors d'un atelier en 2007, après qu'un orateur ai affiché la courbe CO2. De mon côté, je vais écouter mon futur et explorer le lancement de cercles de dialogue à l'intersection entre l'enseignement, les FabLabs. Parce que c'est très dur de garder cela juste en soi. Enfin, j'ai pas mal repensé à cette fable de management souvent utilisée dans le management du changement dans les organisations (Alerte sur la banquise - Kotter) : un histoire de pingouins qui doivent changer de mode vie. Portez vous bien ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Dans "La politique de l'oxymore" (La Découverte, 2010), Bertrand Méheust estime que, la démocratie libérale démultipliant nos besoins en augmentant de fait la pression sur l'environnement, ce mode de vie, qui fait rêver la misère du monde, n'est pas généralisable sous sa forme actuelle, sauf suicide de l'espèce. ... See MoreSee Less

View on Facebook

... See MoreSee Less

View on Facebook

... See MoreSee Less

View on Facebook

... See MoreSee Less

View on Facebook

Le philosophe Patrick Viveret, à propos de Comment tout peut s'effondrer :

" "La lucidité est la blessure la plus proche du soleil" disait René Char. Cette phrase exprime à mes yeux le sentiment très fort que provoque la lecture du livre de Pablo Servigne et Raphael Stevens. En faisant une synthèse extrêmement documentée de toutes les études scientifiques récentes qui montrent la probabilité d'effondrements systémiques de la civilisation thermo-industrielle, ils nous obligent à regarder en face l'insoutenabilité écologique, sociale et financière du modèle dominant. Mais la fin d'un monde qu'ils annoncent n'est pas pour autant la fin du monde si, comme ils le rappellent sur la base d'études sociologiques intéressantes, des réactions solidaires peuvent primer dans des situations catastrophiques sur les logiques de peur et de panique. C'est dire que le soleil est autant du côté de la blessure que de l'espérance."

On recommandera évidemment la lecture de son excellent livre "La cause humaine. Du bon usage de la fin d'un monde", par Patrick Viveret, Les liens qui libèrent, 2012.
... See MoreSee Less

View on Facebook

Conférence à Liège demain mercredi soir, 18h au Palais des Congrès ! ... See MoreSee Less

Conférences : Devenir acteurs de notre futur

octobre 21, 2015, 5:30 - octobre 21, 2015, 8:15

POUR UNE TRANSITION CHOISIE VERS UN MONDE VIABLE ET RESILIENT: Comment devenir acteurs de notre futur ? “À présent que nous avons le choix entre deux chemins qui nous conduisent l'un vers le haut...

View on Facebook

Un long et bon article qui commente à la fois "L'âge des Low Tech" (Bihouix) et "Comment tout peut s'effondrer" (Servigne & Stevens). Enfin !
Deux livres "frères" de la même collection Anthropocène qui ne peuvent évidemment pas être pris séparément...

internetactu.blog.lemonde.fr/2015/10/17/faut-il-prendre-leffondrement-au-serieux/
... See MoreSee Less

View on Facebook

Raphael Stevens va encore frapper 😉

Collapsology - Kesako avec Raphael Stevens
... See MoreSee Less

Collapsology - Kesako avec Raphael Stevens

octobre 14, 2015, 11:00 - octobre 14, 2015, 2:00

« Cet ouvrage nous instruit et nous alerte sur les risques d’un effondrement civilisationnel. Mise en garde documentée et précieuse qui nous invite à réagir et à agir enfin pour accoucher d’...

View on Facebook

On nous cite dans une petite BD de une revue d'architecture belge Dérivations (Liège) ! La classe ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Salut, un moyen idéal pour se procurer le livre sans devoir passer par Amazon? Je l'ai commandé il y a plus de 2 semaines chez Scientia (Mons) qui l'avaient sois-disant de stock d'après leur site web, puis ils ont dit qu'il l'auraient en max 10 jours ... depuis tjs pas de nouvelles. Il n'est pas épuisé j'espère? 😉 ... See MoreSee Less

View on Facebook

Conférence sur la collapsologie (100 min), aux rencontres Déconnomiques d'Aix-en-provence (5 juillet 2015).

Partie 1 (conférence 45 min)
www.youtube.com/watch?v=2b6npw-xgvM

Partie 2 (questions-réponses 55 min)
www.youtube.com/watch?v=NnOINdjKay4
... See MoreSee Less

View on Facebook

Ouvrage passionnant, et qui évoque de façon positive de nouvelles façons de vivre, car il est largement démontré que notre mode de vie actuel ne peut perdurer. Pas facile de "faire le deuil" de notre civilisation actuelle, mais sans doute nécessaire. Merci aux auteurs pour cette synthèse. ... See MoreSee Less

View on Facebook

"Un ouvrage remarqué", "une synthèse impitoyable"

La Libre Belgique, du samedi 29 août (p 10-11), à propos du livre Comment tout peut s'effondrer.
... See MoreSee Less

View on Facebook

Votre livre est le plus interpellant que j'aie jamais lu, quoique le terme ne soit pas tout à fait précis, car on est vite convaincu... Même si on sait beaucoup sur l'épuisement des ressources, même si je fais au quotidien tout ce qui est possible pour préserver l'environnement, personnellement et professionnellement, ceci m'a donné une vision tout à fait nouvelle qui m'aidera à orienter encore différemment ma vie. Merci ! et je fais passer le message un maximum ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

« Faut-il s’interdire de parler d’effondrement pour ne pas être accusé de catastrophisme ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens relèvent le défi dans leur ouvrage Comment tout peut s’effondrer. Oui les signes annonciateurs de la grande catastrophe s’accumulent. Une collapsologie est d’autant plus nécessaire que nous ne voulons pas désespérer. » (Paul Ariès)

« Un livre bien informé, et paradoxalement très stimulant » (Hervé Kempf)
... See MoreSee Less

View on Facebook

Les analyses minutieuses des auteurs nous font prendre conscience qu'un effondrement est probable et qu'il est proche, n'a-t-il pas déjà commencé ? Il ne faut surtout pas affoler l'opinion publique.... ... See MoreSee Less

View on Facebook

Salut à tous, je ne sais pas si vous connaissez cette vidéo. Elle résume parfaitement le livre de Pablo et Raphaël. ... See MoreSee Less

View on Facebook

Un livre indispensable pour comprendre le monde d'aujourd'hui. ... See MoreSee Less

View on Facebook

à lire tranquillement , sans déprimer , et même avec espoir ...la prise de conscience pouvant encore arriver ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Une bonne critique de Didier Barthès (Blog Economie Durable)

"La collapsologie ce n’est pas la prévision du détail, c’est plutôt comprendre et accepter l’inévitable conclusion et essayer de voir comment réduire les souffrances qui en découleront et en particulier essayer d’imaginer l’attitude des hommes dans ce contexte."

economiedurable.over-blog.com/2016/08/comment-tout-peut-s-effondrer-note-de-lecture.html
... See MoreSee Less

View on Facebook

« "Une surpopulation mondiale, une surconsommation par les riches, et de piètres choix technologiques" ont mis notre civilisation industrielle sur une trajectoire d’effondrement. Des chocs systémiques majeurs et irréversibles peuvent très bien avoir lieu demain, et l’échéance d’un effondrement de grande ampleur apparait bien plus proche qu’on ne l’imagine habituellement, vers 2050 ou 2100. Personne ne peut connaitre exactement le calendrier exact des enchaînements qui transformeront (aux yeux des futurs archéologues) un ensemble de catastrophes en effondrement, mais il est plausible que cet enchaînement soit réservé aux générations présentes . »

Extrait de 'Comment tout peut s'effondrer. Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes' (Seuil, 2015).
... See MoreSee Less

View on Facebook

Une recension dans "La décroissance" de juillet-août 2015 ... See MoreSee Less

View on Facebook

« Le livre de Pablo et Raphaël me donne un immense espoir, celui que nous allons pouvoir réussir cette mutation inéluctable, parce qu’il permet de manière magistrale de comprendre ce qui nous arrive. Gardons confiance et faisons en sorte ‘que le fracas de l’arbre qui s’effondre ne fasse pas oublier à l’humanité le murmure de la forêt qui pousse’ ».

Philippe Desbrosses
... See MoreSee Less

View on Facebook

"Cet ouvrage nous instruit et nous alerte sur les risques d'un effondrement civilisationnel. Mise en garde documentée et précieuse qui nous invite à réagir et à agir enfin pour accoucher d'une société plus durable, plus conviviale et plus humaine."

Jean-Marie Pelt
... See MoreSee Less

View on Facebook

Bon, c'est quand que tout s’effondre!?! 🙂 ... See MoreSee Less

View on Facebook

Europe 1, c'est ce soir 20-22h, chez Frédéric Taddéi. Interview très courte (pas en direct) ! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Je me suis arrêtée aux alentours de la page 80, quand l'effondrement atteint un niveau d'accélération tel, que mon cœur n'a pas supporté. Pour le moment je fais l'autruche, j'ai rangé votre livre.
Par ailleurs je trouvais cela vraiment bien écrit, agréable et très utile car les arguments que vous avancez permettent de désamorcer d'emblée les climato sceptiques et croyants fidèles en la "techno-science" comme LA solution ultime aux problèmes environnementaux/sociaux/économiques.
... See MoreSee Less

View on Facebook

« Un état des lieux remarquable et ramassé de l’état actuel de la planète, assorti d’une réflexion incisive et équilibrée quant aux perspectives d’effondrement. »

Dominique Bourg
... See MoreSee Less

View on Facebook