Livre d’or

Ecrivez dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
 
Les champs maqués avec * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.92.170.149.
Il se pourrait que votre message ne soit visible dans le livre d'or qu'après que nous l'ayons examiné.
Nous nous réservons le droit d'éditer, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
105 messages.
saussey de Courcelles a écrit le 30 juin 2018:
Il serait encore temps de voir la réalité, toutes les réalités, via un prisme qui permet de voir globalement, en zoomant sur tous les détails et découvrir comment notre logiciel n'est pas adapté à ces réalités, faute de cohérence, ce logiciel ne fait que déplacer les problèmes vitaux, et à refuser de voir ces réalités, accélèrent le processus d'implosion(effondrement), la nature a horreur du mensonge, des spéculations... Être ou avoir ? la bourse ou la vie ? Être et devenir... Il est temps que le relais soit repris par les jeunes générations, et que peut être demain sera aujourd'hui, le... Lire la suite
Il serait encore temps de voir la réalité, toutes les réalités, via un prisme qui permet de voir globalement, en zoomant sur tous les détails et découvrir comment notre logiciel n'est pas adapté à ces réalités, faute de cohérence, ce logiciel ne fait que déplacer les problèmes vitaux, et à refuser de voir ces réalités, accélèrent le processus d'implosion(effondrement), la nature a horreur du mensonge, des spéculations...

Être ou avoir ? la bourse ou la vie ? Être et devenir...

Il est temps que le relais soit repris par les jeunes générations, et que peut être demain sera aujourd'hui, le genre humain, avec le verbe être au cœur du logiciel.
la vérité sur notre situation ne dépend pas des choix des mots, avoir peur de leur ombre n'a pas de sens.
laetitia de Saint jacut les pins a écrit le 29 juin 2018:
Merci beaucoup pour ce livre que j'ai recommandé à notre médiathèque départementale pour qu'il soit le plus lu possible.. très éclairant suite à avoir vécu avec la ZAD de NDDL des moments très difficiles, cela permet de se reposer et repartir..
Merci beaucoup pour ce livre que j'ai recommandé à notre médiathèque départementale pour qu'il soit le plus lu possible.. très éclairant suite à avoir vécu avec la ZAD de NDDL des moments très difficiles, cela permet de se reposer et repartir..
Gamoy de Bayonne a écrit le 16 juin 2018:
Livre très explicite et abordable à faire découvrir autour de soi. Merci
Livre très explicite et abordable à faire découvrir autour de soi. Merci
Bernard a écrit le 13 juin 2018:
Plus de 15 jours pour lire ce livre indigeste ! Le style est fluide, la construction et la méthodologie sont limpides, c'est juste les informations qui sont dures à avaler... Très dures à avaler : détresse, colères, hébétude... beaucoup de tristesse surtout. Merci à vous les gars d'avoir fait le travail de fourmi de mettre toutes ces données en perspectives, et de nous laisser moins seuls avec des infos trop parcellaires qui ne sont généralement pas suffisantes pour essayer d'ouvrir les yeux de ceux qui nous entourent, amis, famille. Avec ce livre, on a de quoi parler. cela sera t'il... Lire la suite
Plus de 15 jours pour lire ce livre indigeste ! Le style est fluide, la construction et la méthodologie sont limpides, c'est juste les informations qui sont dures à avaler... Très dures à avaler : détresse, colères, hébétude... beaucoup de tristesse surtout. Merci à vous les gars d'avoir fait le travail de fourmi de mettre toutes ces données en perspectives, et de nous laisser moins seuls avec des infos trop parcellaires qui ne sont généralement pas suffisantes pour essayer d'ouvrir les yeux de ceux qui nous entourent, amis, famille. Avec ce livre, on a de quoi parler. cela sera t'il suffisant ?...
Jean Paul Renoux de Paris a écrit le 29 mai 2018:
Un livre documenté, clair et "malheureusement ?" très réaliste. Il devrait être au programme de tous les collèges et lycées...
Un livre documenté, clair et "malheureusement ?" très réaliste.
Il devrait être au programme de tous les collèges et lycées...
Lierdeman de La Roche sur Foron a écrit le 26 avril 2018:
Bonjour, Bravo pour cet excellent bouquin dont la médiatisation et le succès qui en découle contribue à faire connaître cette thématique et à en présenter un panorama complet, concis et précis. 2 critiques si je peux me permettre : 1) ce livre laisse entendre que les auteurs sont les initiateurs du concept, notamment en omettant quelques références antérieures majeures, comme "L'effondrement des sociétés complexes" de TAINTER Joseph, Ed Le Retour au Sources, 2013, 318 p. ! 2) Pour les solutions, s'il y en a, ou du moins les leçons politiques à en tirer, ça manque de radicalité à mon goût,... Lire la suite
Bonjour,
Bravo pour cet excellent bouquin dont la médiatisation et le succès qui en découle contribue à faire connaître cette thématique et à en présenter un panorama complet, concis et précis.
2 critiques si je peux me permettre :
1) ce livre laisse entendre que les auteurs sont les initiateurs du concept, notamment en omettant quelques références antérieures majeures, comme "L'effondrement des sociétés complexes" de TAINTER Joseph, Ed Le Retour au Sources, 2013, 318 p. !
2) Pour les solutions, s'il y en a, ou du moins les leçons politiques à en tirer, ça manque de radicalité à mon goût, et je m'orienterais plutôt vers des orientations telles que proposées par le mouvement DGR, Deep Green Resistance (Cf. livres en français : "Ecologie en résistance", vol. 1 et 2, Ed Libre).
Certaines "personnalités" qui font l'éloge sans réserve du bouquin dans ce livre d'or confirment, par leurs signatures, une certaine tiédeur des perspectives induites, un manque de radicalité selon moi.
Mais on doit converger et non se diviser !
Arnold F de Eupen (B) a écrit le 20 avril 2018:
Livre très intéressent qui touche tous les champs qui jouent un rôle pour notre future. Cela devrait être une lecture obligatoire pour nos politiciens à tous les niveaux. Il me donne la force de continuer mon chemin vers une vie plus sobre! Merci
Livre très intéressent qui touche tous les champs qui jouent un rôle pour notre future. Cela devrait être une lecture obligatoire pour nos politiciens à tous les niveaux. Il me donne la force de continuer mon chemin vers une vie plus sobre! Merci
Pierre Poisson de Bécancour a écrit le 13 avril 2018:
Merci à nous tous de travailler à créer un réveil fort dans la société pour être prêt bientôt.
Merci à nous tous de travailler à créer un réveil fort dans la société pour être prêt bientôt.
Simon Schmid de Le Locle a écrit le 30 mars 2018:
Je découvre aujourd'hui même la collapsologie. Merci à Pablo Servigne et ... car à découvrir le travail effectué et les évidences qui en découlent je me sens tellement moins seul, comme plus léger et moins triste et ce besoin de serrer ceux que je rencontre dans mes bras éclot.
Je découvre aujourd'hui même la collapsologie.
Merci à Pablo Servigne et ... car à découvrir le travail effectué et les évidences qui en découlent je me sens tellement moins seul, comme plus léger et moins triste et ce besoin de serrer ceux que je rencontre dans mes bras éclot.
Jérémie T a écrit le 27 mars 2018:
La lecture de ce livre m'a fait prendre conscience de la situation d'un point de vue plus large (par humilité je n'emploie pas le terme "systémique" car plus la prise de conscience est large et plus la vision des "détails" est floue), et donc de l'urgence de s'y préparer. Les connaissances sur les comportements humains individuels et sociaux aideront à préparer l'effondrement. Mais, il ne faut pas être naïf, les "pilotes" peuvent, dans le meilleur des cas, décider de se préparer à [ne pas avoir à subir les effets de] l'effondrement. Les "passagers" peuvent eux, dans le meilleur des cas,... Lire la suite
La lecture de ce livre m'a fait prendre conscience de la situation d'un point de vue plus large (par humilité je n'emploie pas le terme "systémique" car plus la prise de conscience est large et plus la vision des "détails" est floue), et donc de l'urgence de s'y préparer. Les connaissances sur les comportements humains individuels et sociaux aideront à préparer l'effondrement. Mais, il ne faut pas être naïf, les "pilotes" peuvent, dans le meilleur des cas, décider de se préparer à [ne pas avoir à subir les effets de] l'effondrement. Les "passagers" peuvent eux, dans le meilleur des cas, se préparer à [subir] l'effondrement [collectivement] (les "transitionneurs"). Mais le choc de l'effondrement sera trop violent pour maintenir une cohérence entre les passagers "transitionneurs". Les résiliences seront locales, en groupes autonomes et solidaires qui à mon avis ne dépasseront pas souvent la centaine d'individus. Si un des groupes n'est pas autonome, alors des conflits auront lieu entre les groupes. Si un des groupes n'est pas solidaire, alors des conflits auront lieu entre les individus du groupe. A cela, il faut ajouter la résilience des savoirs sur la résilience des systèmes. Actuellement, la complexité des systèmes ne peut être appréhendée que grâce aux réseaux informatiques, qui véhiculent une quantité d'informations impossible à collecter à l'échelle humaine, et accessible à la demande.
Tout cela est subjectif...intuitif.
Enfin, toujours par intuition, l'homo sapiens "ça coince", baigné dans la marmite du progrès moderne depuis la naissance, est un homo sapiens sapiens "hors sol". Et plus nous coupons nos liens avec notre Mère la Terre ou notre Père le créateur, et plus nous sommes "hors sol"...et moins nous sommes spirituels.
BAUDIN Jean-Christophe de Dijon a écrit le 26 mars 2018:
Bonjour les optimates ! Oui, vous les humains capables du meilleurs ! Si la fin est sure il n'y a plus rien à craindre, osons vivre nos rêves et ne plus rêver nos vies, soyons le changement que nous voulons voir dans le monde. Merci Paul, merci Stevens, Petit à petit la prise de conscience vas devenir un mouvement, un changement à tous favorable !
Bonjour les optimates !
Oui, vous les humains capables du meilleurs !
Si la fin est sure il n'y a plus rien à craindre, osons vivre nos rêves et ne plus rêver nos vies, soyons le changement que nous voulons voir dans le monde.
Merci Paul, merci Stevens, Petit à petit la prise de conscience vas devenir un mouvement, un changement à tous favorable !
Emile de Conqueyrac a écrit le 25 mars 2018:
Un grand merci pour ce travail ! J'ai enfin trouvé des arguments et explications sur ce sujet qui me traîne dans la tête depuis si longtemps. Je peux enfin expliqué à mon entourage la vanité de certaines actions. Je comprend que le sujet puisse être lourd à digérer pour certains mais ça m'as fait vraiment du bien de mettre des données rationnelles la dedans. Encore merci et bon courage à vous pour vos recherches.
Un grand merci pour ce travail !
J'ai enfin trouvé des arguments et explications sur ce sujet qui me traîne dans la tête depuis si longtemps. Je peux enfin expliqué à mon entourage la vanité de certaines actions.
Je comprend que le sujet puisse être lourd à digérer pour certains mais ça m'as fait vraiment du bien de mettre des données rationnelles la dedans.
Encore merci et bon courage à vous pour vos recherches.
isalys a écrit le 18 mars 2018:
Ça va déjà (un peu) mieux en le lisant. Merci 🙂
Ça va déjà (un peu) mieux en le lisant. Merci 🙂
Philippe Ponge de Montrouge a écrit le 17 mars 2018:
La (re) prise de conscience d'un effondrement global très proche est bien sûr capitale pour la préparation à notre survie, et pour le développement d'actions collectives. Et l'appropriation de cette prévision, selon mes sensations, amplifie notre empathie naturelle dans une détermination individuelle qui pourrait ainsi s'en trouver renforcée et davantage partagée (quand bien même cet effondrement adviendrait plus tard qu'il n'est prévisible).
La (re) prise de conscience d'un effondrement global très proche est bien sûr capitale pour la préparation à notre survie, et pour le développement d'actions collectives. Et l'appropriation de cette prévision, selon mes sensations, amplifie notre empathie naturelle dans une détermination individuelle qui pourrait ainsi s'en trouver renforcée et davantage partagée (quand bien même cet effondrement adviendrait plus tard qu'il n'est prévisible).
Didier Baron de Udon Thani a écrit le 16 mars 2018:
Merci pour cette synthèse scientifique abordable pour un béotien comme moi. Par mes activités associatives intenses pendant 45 ans je me sens résilient et j'ai dépassé le stade de désespoir depuis 1968 (lol). Mais il me reste une grande question : comment trouver le chemin de l'inconscient collectif (qui me paraît bien endormi) pour obtenir une vraie envie globale de solidarités salutaires ???
Merci pour cette synthèse scientifique abordable pour un béotien comme moi. Par mes activités associatives intenses pendant 45 ans je me sens résilient et j'ai dépassé le stade de désespoir depuis 1968 (lol). Mais il me reste une grande question : comment trouver le chemin de l'inconscient collectif (qui me paraît bien endormi) pour obtenir une vraie envie globale de solidarités salutaires ???
Lefebvre Alexandre de Bruxelles a écrit le 12 mars 2018:
Le message de ce livre devrait guider toutes nos actions. Qu'on soit décideur politique, intellectuel, ouvrier, adolescent ou autre, chacun devrait prendre conscience et agir en vue d'atténuer l'impact de l’effondrement. Pour ma part, ça passera par le développement de l'agriculture urbaine.
Le message de ce livre devrait guider toutes nos actions. Qu'on soit décideur politique, intellectuel, ouvrier, adolescent ou autre, chacun devrait prendre conscience et agir en vue d'atténuer l'impact de l’effondrement. Pour ma part, ça passera par le développement de l'agriculture urbaine.
Michel Jourdan de Port-Louis, Ile Maurice a écrit le 22 février 2018:
Ce livre réussit à synthétiser l’essentiel à retenir des dangers imminents. Certains y auront vu un ouvrage trop alarmiste; moi, j’y vois au contraire un regard vers une nouvelle ère, une période – qui s’annonce longue – qu’il nous faut appréhender avec sérénité. Un retour aux sources primordial guidé par ce que la Terre a de mieux à nous offrir. Je ne partage toutefois pas totalement cette vision. Ayant perdu totalement la foi dans le genre humain, je ne pense pas que nous soyons capables de réellement minimiser l’impact et encore moins d’y survivre longtemps. L’intelligence et le bon sens... Lire la suite
Ce livre réussit à synthétiser l’essentiel à retenir des dangers imminents. Certains y auront vu un ouvrage trop alarmiste; moi, j’y vois au contraire un regard vers une nouvelle ère, une période – qui s’annonce longue – qu’il nous faut appréhender avec sérénité. Un retour aux sources primordial guidé par ce que la Terre a de mieux à nous offrir.

Je ne partage toutefois pas totalement cette vision. Ayant perdu totalement la foi dans le genre humain, je ne pense pas que nous soyons capables de réellement minimiser l’impact et encore moins d’y survivre longtemps. L’intelligence et le bon sens se font en effet trop rares en ces temps obscurs. Et je doute que la convergence des effondrements à venir vienne changer la donne.
Wartelle Adrien de Elancourt (78990) a écrit le 8 février 2018:
Comme je m'y attendais, ce livre m'a fait peur et a encore approfondit le boulversement sur ma vision de l'avenir et surtout de mon avenir (étant futur ingénieur (cas récurrent) de 21 ans). J'espère juste pouvoir construire ce futur résilient, rencontré une communauté et continuer mes passions sportives (Escalade, Calisthenics, Yoga, Cardio...) et mes passions intellectuelles (Maths, Sciences ..). Je vous remercie pour arboder sans illusions ces sujets difficiles mais j'espère sincèrement que ce siècle ne marque pas la fin de notre espèce mais plutôt son passage à l'âge "adulte" ou tout du moins "pré-adulte".
Comme je m'y attendais, ce livre m'a fait peur et a encore approfondit le boulversement sur ma vision de l'avenir et surtout de mon avenir (étant futur ingénieur (cas récurrent) de 21 ans). J'espère juste pouvoir construire ce futur résilient, rencontré une communauté et continuer mes passions sportives (Escalade, Calisthenics, Yoga, Cardio...) et mes passions intellectuelles (Maths, Sciences ..). Je vous remercie pour arboder sans illusions ces sujets difficiles mais j'espère sincèrement que ce siècle ne marque pas la fin de notre espèce mais plutôt son passage à l'âge "adulte" ou tout du moins "pré-adulte".
ayad rayan de le mayet de montagne a écrit le 5 février 2018:
Un grand merci pour cette ouvrage, la décroissance peut être pas la solution, mais on se sent plus léger :). Retour au source l'amour, le partage, l'échanges, le troc, la joie, la famille, la foi, la terre, la vie.
Un grand merci pour cette ouvrage,
la décroissance peut être pas la solution, mais on se sent plus léger :).
Retour au source l'amour, le partage, l'échanges, le troc, la joie, la famille, la foi, la terre, la vie.
bourgoin mal de terre de MEZE a écrit le 3 février 2018:
ce livre et bouleversant tant il colle a mes intuitions. j'ai pas mal lu depuis une trentaine d'années , j'ai participé activement a une prise de conscience sur ma ville ...sans grand résultats... éveiller est une chose , le ressentir une autre et ce livre vous révèle l'imminence du risque d'effondrement . merci pablo et raphael
ce livre et bouleversant tant il colle a mes intuitions. j'ai pas mal lu depuis une trentaine d'années , j'ai participé activement a une prise de conscience sur ma ville ...sans grand résultats... éveiller est une chose , le ressentir une autre et ce livre vous révèle l'imminence du risque d'effondrement . merci pablo et raphael